L'adoration à l'école des Rois mages

Rois mages

Rois mages


Ils virent l'enfant avec Marie sa mère; et, tombant à ses pieds, ils se prosternèrent devant lui."

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

"Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem et demandèrent : «Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile à l’orient et nous sommes venus nous prosterner devant lui. »
En apprenant cela, le roi Hérode fut bouleversé, et tout Jérusalem avec lui.
Il réunit tous les grands prêtres et les scribes du peuple, pour leur demander où devait naître le Christ.
Ils lui répondirent : « À Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète : Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n’es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Juda, car de toi sortira un chef, qui sera le berger de mon peuple Israël. »
Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l’étoile était apparue ; puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : «Allez vous renseigner avec précision sur l’enfant. Et quand vous l’aurez trouvé, venez me l’annoncer pour que j’aille, moi aussi, me prosterner devant lui. »
Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici que l’étoile qu’ils avaient vue à l’orient les précédait, jusqu’à ce qu’elle vienne s’arrêter au-dessus de l’endroit où se trouvait l’enfant.
Quand ils virent l’étoile, ils se réjouirent d’une très grande joie.
Ils entrèrent dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à ses pieds, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe.
Mais, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin."

St Matthieu 2,1-12

 

Rois mages

Rois mages

 Comme les rois mages, laissons-nous surprendre par l’amour de Dieu, qui est né pour nous, et agenouillons-nous aux pieds du Verbe incarné, devant le Seigneur Jésus Christ, vivant au milieu de nous et vivant dans l’Eucharistie. … approchons-nous de l’autel et, humblement, imitons les saints mages, en offrant
l’or de notre amour de Dieu et de nos frères,
        l’encens de notre louange et de nos prières,
           et la myrrhe de nos peines qui ne manquent jamais dans notre vie.
(Mgr Francesco Follo)

 

Comme les rois mages sont venus adorer l’Enfant Jésus,
nous venons adorer Jésus Eucharistie.
(Extraits d’une méditation de Padre Pio )

 

Rois mages

Rois mages


Prêts désormais à répondre à l’appel divin, ils abandonnent tout, … ils partent à la recherche de celui qui les appelle pour se manifester à eux, pour qu’ils l’adorent…
Il nous appelle tous par ses inspirations divines, et se communique à nous par sa grâce. Combien de fois ne nous a–t-il pas, nous aussi, amoureusement invités ? …

 


Rois mages

Rois mages

O Jésus, qui pourra te résister ?
Fais que, pauvre comme je suis, je te demande tout ce dont j’ai besoin pour te plaire, qui vienne de toi et te soit agréable.
Donne moi et conserve en moi cette foi vive qui me fasse croire et agir pour ton seul amour.
Et ceci est le premier don que je te présente et, uni aux saints mages, prosterné à tes pieds, je confesse sans aucun respect humain devant le monde entier que tu es notre seul et vrai Dieu.

 

Rois mages

Rois mages

Les mages arrivèrent à Jérusalem et ne trouvèrent aucun signe extérieur de fête, comme ils l’auraient pensé, pour le grand avènement du nouveau roi…
Les gens de ce monde, engouffrés dans leurs affaires, vivent dans l’obscurité et dans l’erreur ; ils n’ont nulle pensée quant à leur salut éternel …
Eux se remettent en route, fermes et convaincus qu’ils découvriraient celui qui, caché, appelle à lui les cœurs qui le cherchent en vérité et dans une charité ardente.
A peine sortis de Jérusalem, voici que l’étoile leur apparaît à nouveau et les précède, afin qu’ils ne s’égarent pas en chemin.

 

Rois mages

Rois mages

La foi nous guide, nous aussi ; et nous, à la suite de sa lumière, nous parcourons sûrement le chemin qui conduit à Dieu, à sa patrie, comme les saints mages, sous la garde de l’étoile, symbole de la foi, arrivent au lieu désiré.

L’étoile s’arrête au-dessus de la grotte ….
Emus, ils entrent ; mais que leur est-il donné à voir pour qu’ils reconnaissent le roi divin, le Messie ? …
Qu’est-ce qui le leur révèle, de telle sorte qu’ils s’abîment dans une profonde adoration devant lui ? …alors qu’aucune cour céleste ou terrestre ne l’entoure ?

 

Rois mages

Rois mages

Jésus les a appelés pour se manifester à eux. Il les attirés à lui pour qu’ils le reconnaissent. L’émotion intérieure les fait se prosterner à terre. Les mouvements internes de la grâce révèlent à leurs âmes que ce tendre nouveau-né est Dieu et homme, qu’il est le vrai Messie. … Ainsi prosternés à terre, ils humilient devant l’Eternel fait enfant, leur dignité royale. Ils le reconnaissent, l’adorent, l’aiment, lui apportent en tribut les honneurs royaux, se placent sous sa domination divine et s’offrent à lui avec tout ce qu’ils ont et qui leur appartient. … et, après avoir épanché leurs cœurs enflammés d’amour, ils lui offrent trois présents :
- l’encens car ils le reconnaissent comme leur Dieu,
- la myrrhe car il est homme,
- l’or car il est roi.

 

 

O Jésus, avec les saints mages nous t’adorons,
avec eux nous t’offrons … … …

 

Daigne transformer nos cœurs
comme tu as transformé ceux des rois mages.

 


Ton règne n’est pas loin
et tu nous feras participer à ton triomphe sur terre,
puis participer à ton règne au ciel.

 

 

 Retrouvez l'adoration Eucharistique à l'école de sainte Faustine,
                   l'adoration Eucharistique à l'école du Bienheureux Charles de Foucauld

 

 

 

 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+