Edito dimanche 29 novembre 2020

Lorem ipsum dolor sit amet

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Commençons cette nouvelle année liturgique avec une confidence et un vœu du Pape François de cette semaine :

Dans sa catéchèse sur la prière, le Pape a confessé : « Parfois, je ressens une grande tristesse quand je vois certaines communautés qui, avec de la bonne volonté, se trompent de chemin, parce qu’elles pensent faire l’Eglise avec des rassemblements, comme si c’était un parti politique :  la majorité, la minorité, que pense celui-là, celui-ci, l’autre… “.
Je me demande : où est l’Esprit ? Où est la prière ? Où est l’amour communautaire ? Où est l’Eucharistie ?
Sans ces quatre coordonnées, l’Eglise devient une société humaine, un parti politique – majorité, minorité –, on fait les changements comme s’il s’agissait d’une entreprise, par majorité ou minorité… Mais ce n’est pas l’Esprit Saint. Et la présence de l’Esprit Saint est précisément garantie par ces quatre coordonnées.
 »

Le Pape termine en nous invitant à oser entrer dès aujourd’hui, et avec enthousiasme, dans l’Avent : « En ces temps difficiles pour beaucoup, sachons retrouver la grande espérance et la joie que nous donne la venue du Fils de Dieu dans le monde ! Jésus n’est pas un souvenir, Il est présent ! »

       Maranatha ! Viens, Seigneur Jésus, viens !

 

Père Benoît

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+