Homélie du Père Benoit - dimanche 15 mars 2020

installation Père Benoit-13l’espérance ne déçoit pas puisque l’amour a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné. »

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Qu'est-ce qui nous attend ?

Sacré Cœur de Bordeaux / St. Jean Belcier, 15 mars 2020

 

Chers fidèles du Sacré Cœur et St. Jean Belcier,

Qu’est-ce qu’il nous attend ? Comment cette pandémie se terminera ? L’incertitude, ne plus avoir des réponses ‘sures’ à nos questions existentielles fait peur. Comment ma famille, mes enfants en sortiront ? Le chômage technique ou l’écrasante surcharge pour les agents médicaux, etc. Passer d’un jour à l’autre d’une société où tout parait possible ou permis à tant de restrictions et prohibitions fait souffrir.

Le peuple Israël pendant leur longue épreuve de 40 ans dans le désert avait perdu toute espérance devant l’absence d’eau et une soif meurtrière. Mais Dieu a écouté leur prière et même leur rébellion. Jésus appelle à l’espérance : « n’ayez pas peur, je suis avec vous ». Saint Paul écrit : « l’espérance ne déçoit pas puisque l’amour a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné. »

Les épreuves présentent de nouvelles chances.

Nous passons d’un mode de vie de ne jamais avoir suffisamment de temps à des jours presque irréels d’avoir trop de temps, à ne pas savoir comment occuper toute la famille toute la journée. Une chance de ré-ouvrir la Bible, de nous nourrir plus de la Parole de Dieu, de relancer la prière en famille suivant l’exemple de nos ancêtres. L’arrêt soudain de tant d’activités crée un silence qui vous surprendra : du temps pour écouter ce que Dieu cherche vraiment à vous dire.

Dans l’évangile Jésus enseigne : « mais l’heure vient-et c’est maintenant- où les vrais adorateurs, adoreront le Père en esprit et vérité. » Oui, c’est maintenant, un temps privilégié pour prendre du temps pour prier avec toute notre cœur. Quand nous sommes obligés de rester enfermés dans une chambre ou une maison, nous pouvons ouvrir les portes de notre cœur grandes ouvertes ! Quand nous ne pouvons plus voyager où aller visiter nous pouvons faire entrer le monde entier et chaque personne dans notre cœur en prière.

« Tout ce que vous avez fait à un de ces petits, c’est à Moi que vous l’avez fait. » Dieu est toujours présent, partout. Une chance de découvrir sa présence habituellement plus cachée par les petits gestes de grande charité. Notre responsabilité et prudence comme citoyens chrétiens est de protéger notre frère, d’éviter qu’il soit infecté par la maladie mais plutôt touché par la ferveur de notre amour. Ne laissons pas nos malades et personnes âgées seules : par téléphone, internet et même le courrier traditionnel beaucoup reste possible. Il y a aussi l’appel à aider à prendre soin des enfants des aide-soignantes, infirmières et médecins qui seront appelés à une surcharge d’heures de travail, surtout pendant les heures après l’accueil prévu en journée. Et certainement tant d’autres services gratuits. Soyons inventifs.

 

Il est fort probable que nous devons nous préparer à l’étape prochaine comme déjà en nombreux pays et quelques départements en France : suspension de tout évènement publique donc aussi les célébrations liturgiques. Une grande souffrance de ne pas pouvoir vivre ce temps d’épreuve sans eucharistie. Préparons-nous à adorer le Père en esprit et vérité depuis nos églises domestiques ou nous pouvons continuer à vivre comme Chrétiens avec des aides, comme la messe du Pape François chaque jour émise sur KTO, la Messe de dimanche dans l’émission Le Jour du Seigneur, le chapelet devant le grotte à Lourdes et autres.

Avec l’équipe de direction pastorale de notre paroisse nous élaborerons des suggestions et initiatives pour vivre ce temps d’épreuve ensemble et pas chacun isolé ou oublié.

Cheminons comme enfants de Dieu vers Pâques où Jésus nous donnera à l’intérieur de notre cœur cette eau qui deviendra une source d’eau jaillissante pour la vie éternelle.

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+