Homélie du Père Benoît - dimanche 21 mars 2021

"Il reste à Dieu le Père un seul atout, un seul grain de blé : son Fils unique.
Du haut du ciel, le Père jette son petit grain unique, son Fils sur la terre pour mourir et pour produire une moisson innombrable : des milliards d'enfants de Dieu".

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

"Si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul, mais s'il meurt, il porte beaucoup de fruits."

"Les Juifs exigent des signes, les Grecs recherchent la sagesse, mais nous au contraire, nous prêchons le christ crucifié". Cette constatation de Saint Paul, nous l'avons écoutée à la messe il y a à peine deux semaines.

Aujourd'hui, l'Evangile nous raconte justement comment des Grecs cherchent de la sagesse à Jérusalem. Dans leur recherche, ils veulent connaître Jésus et entrent en contact avec Philippe et André, les seuls deux disciples qui se débrouillent en grec comme des Français se débrouillent en anglais. Ces Grecs, ces païens insistent : "Nous voulons voir Jésus !".

Jésus ne va pas directement à la rencontre de ces grecs pour mener une interview, pour serrer des mains en souriant devant les caméras avec un sourire dentifrice. Non, Jésus veut éviter la curiosité extérieure ou superficielle. Il transmet sa réponse qui est sa glorification. Son heure est venue ! "Si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul, mais s'il meurt, il porte beaucoup de fruits."

 

Jules Verne décrit dans son roman "l'île mystérieuse", comment cinq Américains doivent prendre la fuite du Richmond en montgolfière, comment, secoués par une tempête, ils atterrissent sur l'île déserte et inconnue, devant le défi de survivre. Au bout de quelques jours, l'adolescent Habert découvre un petit grain de blé dans sa poche. Indifférent vis- à- vis de ce petit rien, il veut le jeter, mais l'ingénieur Cyrus Smith lui pose la question : combien d'épis un grain de blé peut-il donner ?

- un seul, je suppose.

-jusqu'à 10, affirme Smith; et combien de grains sont produits par un seul épis ?

-aucune idée !

-une moyenne de 80. La première récolte nous donnera 800 graines, la deuxième 640.000, la troisième 512 millions et la quatrième 400 milliards. Avec deux récoltes par an, nous y arriverons déjà en deux ans.

-mais maintenant, il nous reste le plus important : nous devons encore planter ce grain de blé.

 

Imaginez-vous la précaution, le soin, presque la vénération avec laquelle nos cinq naufragés ont planté ce grain de blé comme leur plus grand trésor. Imaginez-vous l'amour, la protection, l'attention minutieuse avec lesquelles ils ont suivi et accompagné la croissance de la petite plante!

 

Et maintenant, appliquons cela à la passion du Christ. Pour sauver l'humanité, pour donner la vie éternelle à chacun de nous, il reste à Dieu le Père un seul atout, un seul grain de blé : son Fils unique. Du haut du ciel, le Père jette son petit grain unique, son Fils sur la terre pour mourir et pour produire une moisson innombrable : des milliards d'enfants de Dieu.

 

Les Grecs en pèlerinage à Jérusalem verront Jésus aussi, adressant des prières et supplications avec de grands cris et des larmes à son Père qui pourrait le sauver de la mort. Mais il était venu sur terre pour donner sa vie. Bien qu'il fût le Fils, à travers la souffrance, il apprit l'obéissance.

Nous aussi, nous sommes appelés à mourir et à ne pas être seuls. Pas mourir physiquement mais mourir de notre ego, de notre égoïsme. Paul Claudel dira par la bouche de Violaine : "à quoi sert la vie, sinon à la donner ?".

 

Chers fiancés, qui vous préparez au sacrement du mariage, quelle joie et espérance pour notre paroisse de vous avoir parmi nous. Consciemment ou inconsciemment, vous aussi, vous désirez voir Jésus car vous voulez être heureux. Votre futur époux ou épouse fait votre bonheur et reflète donc le visage de Jésus pour vous. Le prophète Jérémie annonce une nouvelle alliance entre Dieu et son peuple où la loi des tables de pierre sera inscrite dans la chair de notre coeur. Votre alliance du mariage sera une participation, un maillon dans cette alliance d'amour de Dieu envers son peuple.  Dieu parle encore par la bouche de Jérémie : "Ils n'auront plus à instruire chacun son compagnon, son époux, son épouse en disant : "Apprends à connaître le Seigneur ! Car tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands et je pardonnerai leurs fautes".

Cette promesse a été réalisée en Jésus Christ. Tous, des plus petits aux plus grands, peuvent connaître Dieu en regardant Jésus comme ces Grecs, et tous peuvent arriver à Dieu en suivant les traces et l'exemple du Christ.

 

Dans le mariage, vous donnerez votre vie l'un à l'autre comme un grain de blé, votre plus grand trésor. Et cet amour-don deviendra épi qui multipliera les fruits et votre joie.

 

Et l'ingénieur Cyrus Smith de Jules Verne dit à vous aussi : "mais maintenant, il vous reste le plus important : vous devez encore planter ce grain de blé". Vous êtes en train de préparer la terre en suivant la préparation au mariage. Que Dieu achève en vous ce qu'Il a commencé. Amen.

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+