Homélie du Père Benoît - dimanche 31 janvier 2021

installation Père Benoit-13

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

1ères communions

Chers enfants, lequel d'entre vous a déjà su garder un secret ?

Assez souvent c'est plutôt le contraire : si tu veux que toute l'école, tout le quartier soit informé d'une nouvelle, il suffit de dire à 2 ou 3 personnes :" ssstt, il faut rien dire aux autres, tu sais jean est amoureux de marie mais il s'est prit un râteau ! Gardez ça pour vous, c'est un secret." Là, tu es sûr qu'un quart d'heure plus tard, toute l'école et tout le quartier sans exception seront bientôt informés de l'échec amoureux de notre petit jardinier.

C'est ce qui s'est passé dans l'évangile que nous venons d'écouter : un esprit mauvais qui faisait souffrir terriblement un habitant de Capharnaüm reconnait qui est Jésus et cet esprit crie de toutes ses forces : "tu es le Saint de Dieu, le Messie, tu es venu pour nous chasser, pour mettre un point final à notre règne du mal."

Et quelle est la réponse de Jésus ? (Tais-toi ! sors de cet homme !). Jésus veut deux choses :

d'abord que son identité ne soit pas encore connue; Jésus voulait garder encore secret la nouvelle qu' Il est le Messie, le Fils de Dieu. Pourquoi ?

Tout simplement pour qu'il puisse continuer à visiter les villages pour prêcher et enseigner dans les synagogues avec discrétion. Il ne cherchait pas à être célèbre dans les médias, de devenir virale. Il ne voulait surtout pas devenir esclave de son succès et être obligé de s'isoler en dehors des villes. Mais comme Jésus voulait en même temps guérir l'homme malade, le délivrer de la possession de cet esprit mauvais et le consoler, il impressionna tout le monde et sa renommée se répandit partout. Jésus voulait rester inconnu mais son amour, son désir de guérir étaient plus importants. Jésus enseigne et agit, paroles et actions, avec une autorité divine qui n'est pas une force de la nature mais le pouvoir de l'amour de Dieu.

 

Dans la société, l'autorité signifie souvent possession, pouvoir, domination et succès. Pour Dieu en revanche, l'autorité signifie service, humilité et don de soi. Voici le coeur de la fête d'aujourd'hui, le centre de votre première Communion ! Notre Dieu infiniment grand et puissant, d'une distance sans limites, ce Dieu a préféré se faire tout petit, se faire être humain comme nous car il est l'Amour ! Et plus, ce Dieu créateur de tout ce qui existe, a voulu devenir nourriture, hostie, pain du ciel, afin de pouvoir entrer en communion totale et intime avec nous.

Ceci est mon corps livré pour vous. Ceci est mon sang versé pour vous. Quelle folie d'amour !

 

Cette semaine, nous avons pu suivre l'arrivée du Vendée Globe : une course passionnante autour du monde, tout seul sur un énorme voilier. Pendant 80 jours et nuits, les capitaines ont dû faire face à des épreuves d'Hercule : la solitude face aux vagues et aux tempêtes, la fatigue, la peur, les nerfs exposés aux heures interminables de calme plat, de pétole, tiré en arrière par les courants des océans au lieu d'avancer par le vent.

Notre vie ressemble parfois à la course d’un Vendée Globe spirituel, pas choisie et mal préparée. Dieu nous voit souffrir tout seul dans les tempêtes de notre vie, Il nous voit reculer en humanité, pris par les courants négatifs de l'égoïsme au lieu d'avancer par la brise du Saint Esprit. Il voit nos fatigues et nos moments de déprime et il dit : STOP ! Je ne les laisserai pas seul au timon, je veux leur vrai bien, je descends pour être aux côtés de chaque être humain, de chaque skipper en solitaire.

 

 

Chers enfants, aujourd'hui Jésus notre vrai capitaine qui nous montre le cap vers le ciel, descendra pour la première fois dans le bateau de votre coeur, sous forme de pain. Par son corps, la sainte hostie, Il veut vous donner sa vie, sa vie divine, la vie éternelle et en faisant cela, Il vous invite à entrer dans sa logique. Les Chrétiens qui ont fait leur première communion ont la mission de se donner aussi comme du pain, comme de la nourriture pour leurs frères et sœurs. Faites cela en mémoire de moi ! Cela veut dire 2 choses : 1) nous réunir tous les dimanches pour célébrer la dernière Cène de Jésus et 2) vivre chaque jour de la semaine la charité de Jésus.

 

Aujourd'hui, c'est aussi la fête d'un grand saint des jeunes : saint Jean Bosco, Don Bosco. Pour lui, la Première Communion, la deuxième, la troisième, la millième communion sont comme un chargeur, pas un chargeur de batterie électrique mais un chargeur d'amour : se recharger de l'amour de Dieu. Il a écrit la prière suivante :

 

Jésus, viens me recharger de ton amour.

Jésus, prends mes yeux, mes regards blessants, malsains, et mes aveuglements égoïstes et donne-moi tes yeux pour m'émerveiller comme toi et pour voir avec ton coeur.

Jésus, prends mes mains si souvent paresseuses et querelleuses et donne-moi tes mains pour partager et pour servir, pour travailler et pour bâtir, tes mains percées de clous pour m'offrir à ton père avec toi !

Jésus, prends mes lèvres gourmandes et médisantes et donne-moi tes lèvres pour me taire et pour prier, pour bénir et remercier, pour sourire et pour chanter.

Jésus, prends mon coeur avec ses duretés et ses colères : donne-moi ton sacré coeur, un coeur pacifique pour faire la paix, un coeur généreux pour donner sans compter, un coeur humble et doux pour te reconnaître dans le frère le plus appauvri.

Tu es là, Seigneur, dans la sainte Hostie, tu te donnes à moi dans l'Eucharistie et moi je veux me donner à Toi. AMEN.

 

Jésus est né dans la ville de Bethléem qui veut dire maison de pain.

Jésus a visité et libéré de l'esprit mauvais la ville de Capharnaüm (Kefar Nahum) qui veut dire ville du consolateur.

Aujourd'hui, Jésus entrera dans le temple du Saint Esprit qui s'appelle Théo, Augustin, Gersonde, Mathilde, Noah, Yanice, Gabriel, Brune, Inès, Valentine ou Romane.

Qu'il soit accueilli comme votre meilleur ami et que cette amitié se fortifie tout au long de votre vie; que cette journée de votre première Communion soit la plus belle de votre vie. AMEN.

 

 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+