Homélie du Père Benoît - Dimanche 6 juin 2021

installation Père Benoit-13"Préparer, ça veut dire quoi ?"

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Premières communions

Quel est l’un des mots les plus répétés dans les lectures que nous venons d’écouter ?

(sang,  préparer, préparatifs)

 

Dans la première lecture, Dieu commande à Moïse de préparer un autel sur 12 pierres pour offrir les sacrifices de l’ancienne alliance dans le sang des agneaux et taureaux. Et dans l’Evangile Jésus demande aux 12 apôtres de préparer une salle et une table pour offrir le sacrifice de la Nouvelle Alliance dans son  propre sang, lui, le vrai Agneau de Dieu.

 

Préparer. Ça veut dire quoi ? [ ma définition préférée :  préparer = mettre (un outil, un instrument, une personne, etc.) en état de remplir sa destination.]

Les catéchistes vous ont donné une bonne préparation à la Première Communion : ça veut dire qu’ils vous ont mis en état de pouvoir recevoir Jésus Hostie. Dans une paroisse il y a des parcours de préparation en tout genre : préparation au baptême, préparation au mariage qui met les époux en état de pouvoir remplir leur mission de parents. Ces jours-ci, les Bleus se préparent à la coupe d’Europe, l’équipe se met en état de remplir sa destination. Destination de champions ? On verra si les Diables rouges leur laisseront la place... 

 

Dans la vie les préparations sont importantes. Plus le voyage sera préparé, plus facilement nous arriverons à destination. Et notre vie est comme un grand voyage plein d’aventures. Et quelle est la destination de notre vie ? (le ciel) !

Jésus est venu pour nous préparer ce voyage de vie pour que nous puissions arriver sans détours à notre destination, le ciel. Comment ? Il nous a préparé 3 choses :

 

1) D’abord Jésus nous a préparé une place sur terre. Il nous a donné la vie dans une famille. Par votre baptême, Jésus vous a donné une place dans l’église. Comme vous habitez dans le quartier du Sacré Cœur vous avez une place ici dans cette église du Sacré Cœur : ne la laissez pas vide les dimanches, ne laissez pas squatter votre place (qui va à la chasse, perd sa place …) … Mais plus important : vous avez une place dans l’Eglise comme famille de Dieu partout dans le monde. L’Eglise, la famille de Dieu, est née dans la salle que les disciples ont préparée pour célébrer la dernière Cène de Jésus. Vous avez une place dans la nouvelle et éternelle alliance entre Dieu et l’humanité, alliance scellée par le sang de Jésus versé par amour sur la croix.

 

2) Mais Jésus nous a préparé aussi une place dans le ciel. Avant de mourir Il a dit : « Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses chambres […] ; Je pars vous préparer une place ». Quand je serai parti vous préparer une place, je reviendrai et je vous emmènerai auprès de moi, afin que là où je suis, vous soyez, vous aussi. »

Voici le voyage de notre vie : passer de notre place sur terre à notre place dans le ciel. Nous connaissons le chemin : suivre l’exemple de Jésus qui a dit qu’Il est le chemin.

3) Mais le voyage peut être long et fatigant : il nous faut encore de la nourriture.

Jésus nous a préparé aussi nos plats pour le voyage : voici mon Corps, voici mon Sang, mon Corps est de la vraie nourriture, mon Sang est de la vraie boisson. Celui qui mangera mon Corps et qui boira mon Sang, ne mourra pas mais aura la vie éternelle !

C’est comme les mamans qui cachent des médicaments amers dans un peu de confiture : Jésus donne son corps dans un petit bout de pain, une petite hostie pour nourrir notre âme, pour nous guérir du péché.

Saint Ephrem, ce saint diacre de la Syrie, vrai poète écrivait : « celui qui mange la sainte Hostie avec foi mange le Feu et l'Esprit (...) »

Capucine, Cléa, Louise, Mathilde et Othilie, vous vous êtes préparées à ce grand jour avec foi, vous allez bientôt communier pour la première fois avec une grande foi et beaucoup d’amour. Donc vous allez manger le Feu et l’Esprit. Manger du feu : pas de panique, non ça ne sera pas une cuisine des îles avec de la sauce de la Réunion aux piments rouges ou le pili-pili africain. Non, pas du tout, mais Jésus entrera dans vos cœurs et son Esprit transformera vos cœurs et vous donnera la capacité d’aimer comme Lui. Dans l'Eucharistie le Christ ressuscité se fait nourriture pour nous diviniser, pour que nous devenions semblable à Lui. Demain à l’école les copines diront : « mais Capucine, Cléa, Louise, Mathilde et Othilie, vous ressemblez à Jésus ! »

 

Dans l’Eucharistie, comme nous mangeons un seul et même corps, nous devenons tous unis entre nous : un lien de communion entre tous les hommes de la planète. C’est ça, la vraie fraternité : nous sommes tous enfants d’un seul Père qui nous nourrit et qui nous donne la vie par Jésus Christ.

Les addictions au tabac, à l’alcool ou à la drogue rendent esclave, coûtent cher, peuvent tuer et multiplient la violence. La seule addiction permise et que je vous souhaite est une addiction au Saint Sacrement du Corps de Jésus, addiction à la sainte hostie, à la communion. L’addiction à la Messe ne coûte rien, elle rend libre et heureux et établit la paix et la réconciliation ! Tous les saints et saintes ont été dépendants de l’Eucharistie.

 

Merci Seigneur pour le grand don de l’Eucharistie, le sacrement de ton Corps et de ton Sang, ce trésor de ta présence cachée mais toute puissante parmi nous ! Amen.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+