Chemin de croix

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

 JESUS EN AGONIE 

Parvenu au mont des Oliviers, Jésus priait en disant : “Père, si tu veux, éloigne de moi cette coupe ! Cependant que ce ne soit pas ma volonté, mais la tienne qui se fasse.” 

Résigné à la volonté divine, dans l’angoisse de son âme, Jésus prie à genoux, prosterné contre terre. Sa détresse rougit la terre de larmes de sang. Jésus est seul mais il veille en priant. 

Seigneur, tu viens nous rappeler que la prière est le seul remède à tous nos maux. Lorsque nous avons de la peine, ne cherchons pas de consolation auprès des hommes mais demandons plutôt la miséricorde de Dieu. Pour nous qui sommes si souvent éprouvés par les tentations, aide-nous à trouver refuge dans la prière et si nous avons le malheur de succomber, fait que nous obtenions du Ciel les secours nécessaires pour nous relever. Nous voulons veiller et prier avec toi, Jésus, pour ne pas entrer en tentation et être délivrés du mal. 

Comme Toi, Seigneur, nous remettons notre vie entre les mains du Père, confiants dans sa miséricorde et son amour pour chacun de ses enfants. 

Amen. 

2ème station 

JESUS EST CONDAMNE A MORT 

Jésus, Tu étais innocent et ils t'ont condamné. Tu chassais les démons, Tu redonnais espoir aux plus petits, Tu t'élevais contre l'injustice, Tu prêchais l'amour des ennemis et le pardon en toutes circonstances. Tu nous emmenais sur le chemin de la Vérité et de la Vie. 

Aujourd'hui, ô Christ, des familles entières sont condamnées à l'exil. Fuyant le pays qui les a vus naître, hommes, femmes et enfants errent au gré des routes incertaines et des vagues mauvaises, parce que chez eux règnent en maîtres des dirigeants corrompus et cupides qui entraînent leurs peuples dans les guerres et les persécutions. 

Protège ces innocents, Seigneur Jésus, redonne-leur l'espérance de vie, remets du sourire dans les yeux des enfants et que le chant de leurs mères s'élève jusqu'à Toi comme un merci. 

Jésus, remplis nos coeurs de compassion pour les accueillir, sans préjugés, comme des membres de notre famille. Donne- nous assez de force pour les aider et les accompagner dans une vie nouvelle, sur le chemin que Tu as tracé pour la grande Famille Humaine. 

Amen. 

3ème station 

JESUS EST CHARGE DE SA CROIX 

Tu nous as racheté de nos péchés dans la douleur du sacrifice. 

Seigneur, nous qui sommes aujourd'hui dans l'affliction et dans la maladie, permets-nous de porter cette croix avec toi pour alléger le poids de tes souffrances. Donne-nous la grâce de partager ta Sainte Croix, d'en être digne et de ne jamais nous en détourner, afin que tous nos maux s'apaisent dans l'amour que nous te portons. 

En ce temps de pandémie qui engendre l'égarement de nos esprits, de nos coeurs et de nos âmes, aies pitié de nous Seigneur. Donne-nous la grâce de trouver dans la solitude imposée, un temps pour te louer et te remercier. Par ton amour et ta miséricorde, soulage les malades et que leur foi s'en trouve renforcée. Accueille les défunts que nous pleurons pour qu'ils puissent reposer en paix au coeur de ton amour, pour l'éternité. 

Amen. 

4ème station 

JESUS TOMBE POUR LA PREMIERE FOIS 

SOUS LE POIDS DE SA CROIX 

Ô Christ par ta Sainte Croix, tu as racheté le monde. Comme cette croix était lourde à porter pour toi, le plus innocent et le plus pur d'entre nous. Nous t'avons vu chanceler et tomber sous le poids de nos péchés. 

Aujourd'hui, Jésus, nous chutons aussi, terrassés par un mal sournois et masqué qui assombrit le monde en frappant au hasard. Submergés par la crainte de cette pandémie nous nous terrons dans nos demeures, seuls avec nos tourments, perdus comme des enfants. Nous nous laissons séduire par des bonheurs 

artificiels mais en vain. Le répit est de courte durée. Quand l'air commence à manquer, quand nous ne pouvons plus embrasser nos proches, nous promener sur une plage ou accomplir nos tâches, nous nous laissons aller à la colère, à la tristesse, à la violence, au désespoir. 

Seigneur Jésus, fais-nous la grâce de supporter ce mal invisible avec courage. Que nos coeurs meurtris soient apaisés par Ton amour. Donne -nous la force de nous relever et de suivre Ton chemin, enfin libres et Vivants ! 

Amen. 

5ème station 

JESUS RENCONTRE SA TRES SAINTE MERE 

Sur ton chemin de douleur, Jésus, quand tu avances seul vers la mort, tu rencontres celle qui t’a donné la vie. Marie souffre en silence : elle sait qui tu es et d’où Tu viens. Le plan de Dieu doit s’accomplir pour le salut de l’humanité. Marie accepte :”que la volonté de Dieu soit faite !”. 

Sainte Vierge Marie, nous savons qu’il n’est pas de plus grande douleur que celle d’une mère qui perd son enfant. Nous voulons, dans cette vie, vous soutenir et vous accompagner tout au long de ce chemin de croix. De la naissance à la mort, de l’amour à la souffrance, aidez-nous à accepter en silence ce que Dieu a prévu pour chacun de nos enfants. 

Nous vous prions, nous implorons votre protection, nous demandons votre réconfort, Mère du Ciel, vous qui savez que la souffrance la plus déchirante engendre une vie nouvelle. 

Sainte Vierge Marie, faites que toutes les mamans du monde aient à coeur le salut de leurs enfants et que ceux-ci sachent les en remercier par l’amour en retour. 

Nous vous saluons, Marie Mère de Dieu, dans la tendresse, dans la détresse, dans la souffrance, dans l’Espérance. Priez pour nous maintenant et à l’heure de notre mort. 

Amen. 

6ème station 

SIMON LE CYRENEEN 

AIDE JESUS A PORTER SA CROIX 

Ô Christ, sur le chemin du calvaire, alors que tu peinais sous le poids de ton fardeau, Simon de Cyrène a bravé la foule hostile pour te venir en aide. 

Saurons-nous un jour, nous aussi, sortir de notre indifférence pour aider celui qui souffre ? Il nous suffirait de voir en l’autre celui que nous pourrions devenir. Nous sommes tous un maillon d’une même chaîne humaine et nous nous devons d’aider les plus faibles. Les actes de compassion nous grandissent aux yeux du Seigneur. Ensemble et solidaires, nous ne peinerons plus sous nos croix mais c’est nos croix qui nous mèneront à bon port. 

Amen. 

7ème station 

VERONIQUE ESSUIE LA SAINTE FACE DE JESUS 

Ô Christ, tu avais été si maltraité, qu’une femme - Véronique - a bravé la foule et les soldats pour rafraîchir ton visage tuméfié. Pour la remercier, tu as imprégné ton visage sur le linge ensanglanté. 

Et nous ? Avons-nous aussi le visage de Jésus imprégné dans nos coeurs et dans nos âmes ? Le baptême fait de nous des enfants de Dieu. Suivons l’exemple de Véronique. Ne nous détournons pas de la souffrance que l’on croise, bravons-nous aussi les obstacles et portons secours avec compassion pour que l’empreinte de Jésus demeure toujours dans nos âmes. 

Amen. 

8ème STATION 

JESUS TOMBE UNE DEUXIEME FOIS 

Epuisé, meurtri, Jésus tombe une deuxième fois. Il est terrassé mais l’espoir le ranime. Jésus se relève et poursuit sa voie douloureuse. 

Seigneur, voyons-nous ceux qui tombent ? Les aidons-nous à se relever ou poursuivons-nous notre chemin ? Et quand nous tombons nous-mêmes, ne sommes-nous pas tentés de rester ainsi, sans force, sans espoir et sans vie ? Jésus, aide-nous à nous relever, à accepter nos faiblesses et à les corriger. Donne-nous la force de vaincre les mauvais aléas que la vie nous réserve. Garde en nous l’étincelle divine qui nous fait vivre, marcher sur ton chemin et trouver la Lumière. 

Amen. 

9ème station 

JESUS CONSOLE LES FEMMES DE JERUSALEM 

Des femmes se lamentaient sur Jésus. Il se retourna et leur dit : “femmes de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi, pleurez sur vous-mêmes et sur vos enfants”. Le temps approche où l’on dira : “heureuses, les femmes stériles!”. 

Sur le passage vers la mort de l’innocent, ce sont les femmes qui se lamentent et qui pleurent. Devant leurs larmes de pitié, Jésus leur crie de sombres paroles. Il sait le prix des larmes dans les douleurs de l’enfantement. 

Seigneur, Tu nous invites à regarder la réalité, à dépasser la pitié pour nous convertir et commencer une vie nouvelle. Ô Christ, ouvre nos coeurs à la miséricorde. Nous donnons la vie, nous en acceptons le risque du malheur. Fais-nous la grâce de réagir à la misère et à la souffrance de notre prochain et de l’aider avec amour et compassion. 

Ainsi nous pourrons dire à tous nos enfants de par le monde que Dieu est mort pour les sauver et qu’il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie. 

Amen. 

10ème station 

JESUS TOMBE 

POUR LA TROISIEME FOIS 

Jésus tombe pour la troisième fois sous le poids de tous nos péchés qu’il a rachetés. 

Seigneur, nous pleurons devant tant de douleur, comment soulager ta souffrance ? Jésus, affermis l’amour dans nos coeurs et la Foi dans nos âmes pauvres. Fais que notre vie soit un hymne de louange à ta gloire jusqu’à ce qu’en Toi nous trouvions le repos éternel. 

Amen. 

11ème station 

JESUS EST DEPOUILLE DE SES VETEMENTS 

Ô Christ, le voici ton corps blessé, humilié, exposé à l’indifférence et au mépris. Sans défense et sans dignité, tu nous rejoins dans nos bassesses. 

Accorde-nous, Seigneur, de porter secours à ceux qui n’ont plus rien, les oubliés, les invisibles. Fais que l’espoir renaisse dans leurs coeurs et qu’ils trouvent en Toi le Salut. 

Jésus, donne-nous assez de courage et de compassion afin de réchauffer les corps meurtris et les coeurs endoloris pour que leurs âmes se tournent vers Toi et que leur joie demeure. 

Amen. 

12ème station 

JESUS EST CRUCIFIE 

Ô Christ, ils t’ont cloué sur la croix et tu as prié pour eux : “Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font”. 

Nous subissons tous dans notre vie des humiliations, des injustices et cela nous révolte. La colère nous envahit et souvent nous aveugle et nous sommes parfois animés d’un désir de vengeance. Toi, Jésus, tu as pardonné. Nous voulons suivre ton exemple et apprendre à pardonner comme tu nous l’as enseigné. Renforce notre foi, Seigneur, adoucis nos coeurs et apaise nos âmes pour que nous suivions ta route, sans colère ni ressentiment, dans la paix du pardon consenti. L’Amour seul nous mènera jusqu’à Toi. 

Amen. 

13ème station 

JESUS MEURT SUR LA CROIX 

A la neuvième heure, l’obscurité se fit et, jetant un grand cri, Jésus dit : “Père, en tes mains je remets mon esprit”. Puis il expira. 

Ô Christ, après être descendu parmi les hommes, tu t’es élevé auprès du Père. Par le sacrifice de ta chair, nous pouvons aujourd’hui contempler la manifestation du Dieu véritable dans l’amour infini que tu nous as transmis. 

Seigneur, ne nous laisse pas vivre dans les ténèbres. En ces temps troublés, nous te cherchons dans l’obscurité et la confusion qui assombrit le monde. Aide-nous dans notre détresse, éclaire pour nous ton chemin et guide-nous jusqu’au Père. Ne nous laisse pas nous égarer dans la tourmente. Libère-nous de la souffrance et pardonne-nous nos péchés. Fais que le monde te reconnaisse pour toujours et à jamais car Tu es le Chemin, la Vérité, la Vie. 

Amen. 

14ème station 

JESUS EST REMIS A SA MERE 

Joseph d’Arimathie, qui était en secret disciple de Jésus, détacha de la croix le corps de Jésus et le remit à Marie. 

Seigneur, nous savons que ton corps a été recueilli par de bonnes mains et nous ressentons la souffrance indicible de Marie. Tu sembles dormir dans ton linceul immaculé. Tu es dans le silence. 

Comme il nous est facile de nous éloigner de ta vue en pensant : “Dieu est mort”. Seigneur, fais-nous la grâce de reconnaître que Tu es là. Comme le fit ta Mère qui te reçut entre ses bras, permets-nous de ne pas céder au désarroi et quand nous nous sentons l’âme vide, que ton Amour vienne la combler. Dans la douleur et dans le deuil, donne-nous l’espérance et le désir de mourir à nous-mêmes pour te suivre jusqu’au jardin de la Résurrection. 

Amen. 

15ème station 

JESUS EST MIS AU TOMBEAU 

Joseph d’Arimathie et Nicodème enveloppent le corps de Jésus dans son linceul, tandis que les femmes préparent parfums et aromates. Ceux qui suivaient Jésus s’en retournent, la mort dans l’âme. 

Seigneur, fais-nous la grâce de ne pas perdre l’espoir quand tout n’est que silence et obscurité. Montre-nous ta Lumière sur nos chemins ténébreux. Entends nos prières qui s’élèvent vers toi. Dans nos coeurs, nous te prions, nous te remercions, nous te confions nos vies. Ô Christ, Tu es vivant ! 

Tu es un millier de vents qui soufflent 

Tu es l’éclat du diamant sur la neige 

Tu es le soleil qui luit sur les blés mûrs 

Tu es la douce pluie d’automne... 

Tu es vivant et tu demeures dans le coeur de chacun de tes enfants rassemblés dans ton Eglise. 

Amen. 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+