Le 1/4 d'heure du Sacré-Cœur - Mercredi 15 avril 2020

il vous a laissé un modèle afin que vous suiviez ses traces

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Mercredi de l'octave de Pâques

Chant

  1. Reste avec nous, Ressuscité,
    Notre cœur est brûlant de ta parole.
    Rassasie-nous de ta présence,
    De ton corps glorieux.


    1. Car tu es l´Agneau immolé
    Qui enlève le péché du monde,
    En mourant tu as détruit la mort,
    En ressuscitant nous as rendu la vie !

    2. Tu détruis un monde déchu
    Et voici la création nouvelle.
    De ta main nous tenons désormais
    La vie éternelle avec toi dans le ciel !

    3. Sur la croix, tu livras ton corps,
    Notre défenseur auprès du Père.
    Mis à mort tu es toujours vivant.
    Nous chantons ta gloire, ô Christ ressuscité !

Prière au Sacré Cœur :

Seigneur Jésus, Tu es notre Sauveur et notre Dieu !
Fais que notre regard ne se fixe jamais sur d’autre étoile que celle de l’Amour et de la Miséricorde qui brille sur ta poitrine.
Que ton Cœur soit donc, ô notre Dieu, le phare lumineux de la foi, l’ancre de notre espérance dans les épreuves, le secours toujours offert dans nos souffrances et dans notre faiblesse, l’aurore merveilleuse d’une paix inébranlable, le soleil qui éclaire nos horizons.
Jésus, nous nous confions sans réserve à ton Divin Cœur. Que ta grâce convertisse nos cœurs. Par ta miséricorde soutiens les familles, garde-les dans la fidélité de l’amour.
Que ton Evangile dicte nos lois. Que tous les peuples et les nations de la terre se réfugient en ton Cœur très aimant et jouissent de la Paix que Tu offres au monde par la Source pure, d’amour et de charité, de ton Cœur très miséricordieux.
Amen.(Saint Jean Paul II)

    Enseignement

    1ère Lettre de St Pierre (1P 2, 11-25) :

    St Pierre exhorte les premiers chrétiens à avoir un comportement digne et à respecter des autorités humaines.

     

    « Bien-aimés, puisque vous êtes comme des étrangers résidents ou de passage, je vous exhorte à vous abstenir des convoitises nées de la chair, qui combattent contre l’âme. Ayez une belle conduite parmi les gens des nations ; ainsi, sur le point même où ils disent du mal de vous en vous traitant de malfaiteurs, ils ouvriront les yeux devant vos belles actions et rendront gloire à Dieu, le jour de sa visite.

     

    Soyez soumis à toute institution humaine à cause du Seigneur, soit à l’empereur, qui est le souverain, soit aux gouverneurs, qui sont ses délégués pour punir les malfaiteurs et reconnaître les mérites des gens de bien. Car la volonté de Dieu, c’est qu’en faisant le bien, vous fermiez la bouche aux insensés qui parlent sans savoir. Soyez des hommes libres, sans toutefois utiliser la liberté pour voiler votre méchanceté : mais soyez plutôt les esclaves de Dieu. Honorez tout le monde, aimez la communauté des frères, craignez Dieu, honorez l’empereur.

     

    Vous les domestiques, soyez soumis en tout respect à vos maîtres, non seulement à ceux qui sont bons et bienveillants, mais aussi à ceux qui sont difficiles. En effet, c’est une grâce de supporter, par motif de conscience devant Dieu, des peines que l’on souffre injustement. En effet, si vous supportez des coups pour avoir commis une faute, quel honneur en attendre ? Mais si vous supportez la souffrance pour avoir fait le bien, c’est une grâce aux yeux de Dieu.

     

    C’est bien à cela que vous avez été appelés, car c’est pour vous que le Christ, lui aussi, a souffert ; il vous a laissé un modèle afin que vous suiviez ses traces. Lui n’a pas commis de péché ; dans sa bouche, on n’a pas trouvé de mensonge. Insulté, il ne rendait pas l’insulte, dans la souffrance, il ne menaçait pas, mais il s’abandonnait à Celui qui juge avec justice. Lui-même a porté nos péchés, dans son corps, sur le bois, afin que, morts à nos péchés, nous vivions pour la justice. Par ses blessures, nous sommes guéris. Car vous étiez errants comme des brebis ; mais à présent vous êtes retournés vers votre berger, le gardien de vos âmes. »

    Prière en ce temps d'épidémie
    (Mgr Francis Bestion, évêque de Tulle)

    Dieu, viens à mon aide, Seigneur, à notre Secours !

    « Pitié pour moi, mon Dieu ! En toi je cherche refuge,
    un refuge à l’ombre de tes ailes, aussi longtemps que dure le malheur.
    Je crie vers Dieu, le Très-Haut, vers Dieu qui fera tout pour moi » (Ps 56).

    Seigneur Jésus, aie pitié de nous !
    Quand tu étais au milieu de tes frères, en Galilée,
    tu étais sensible à la détresse de tous les malades qui venaient à Toi.
    Aucune détresse humaine ne te laissait indifférent.
    Aussi, nous nous tournons vers Toi, avec confiance,
    pour implorer ton secours face à l’épidémie qui nous atteint.

    Dans ta bienveillance, Seigneur Jésus,
    épargne-nous, protège-nous, guéris-nous, libère-nous !
    Viens en aide aux plus fragiles, aux pauvres, chez nous
    et partout dans le monde !

    Écoute notre appel pour notre monde en souffrance !
    Seigneur Jésus, rends la santé aux malades,
    réconforte leur famille et leurs amis,
    aide et soutiens le personnel de santé,
    inspire tous ceux qui travaillent à combattre le virus !

    Par l’intercession de Marie, ta mère, mère de l’Église et notre mère,
    par l’intercession de saint Roch,
    nous nous confions à Toi, Seigneur Jésus,
    Toi, le médecin des âmes et des corps ;
    nous nous en remettons à ton infinie miséricorde !
    Toi qui vis et règne pour les siècles des siècles. AMEN.

    Notre Dame de Lourdes, priez pour nous !
    Saint Joseph, priez pour nous !
    Saint Michel archange, priez pour nous !
    Saint Roch, priez pour nous !
    Saints et saintes de Dieu, priez pour nous !

    Chant à Marie

     

    Reine du ciel réjouis-toi,
    Alléluia, Alléluia !
    Celui qui est sorti de ton sein,
    Ô Marie,
    Alléluia, Alléluia !
    Il est ressuscité des morts,
    Alléluia, Alléluia ! (bis)
    Prie Dieu pour nous,
    Pauvres pécheurs,
    Alléluia, Alléluia ! (bis)
    Est ressuscité des morts !
    Alléluia, Alléluia ! (bis)

     

    Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+